Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

California 8, Napa et Sonoma, le "Wine Country"

California 8,

 

Napa et Sonoma, le « Wine Country »

 

Sous le soleil de Californie ne murissent pas que les oranges…La vigne colonise les mamelons des deux vallées voisines du nord de San Francisco.

 

La Sonoma étire ses hangars et granges de dégustation jusque sur la côte Pacifique, tandis que l’aristocratique Napa dévoile ses châteaux modernes dans l’arrière pays.

Dans la Napa, les domaines viticoles s’entichent d’une architecture recherchée qui souvent s’inspire de l’Antiquité…ça plait beaucoup aux Américains, l’Antiquité!

 

On le saisit vite, la Sonoma c’est populaire, la Napa et ses 230 vignobles c’est plutôt « bon chic, bon genre ».

 

Quand l’appel du raisin se fait sentir en parcourant la vallée de la Napa au volant d’une voiture modeste, mieux vaut la garer discrètement derrière les chais. Parquer la « Focus » devant le château en compagnie des limousines ne ferait pas sérieux !

C’est ce que nous avons fait à « Opus One », en cette chaude fin d’après-midi où nous étions prêts pour une dégustation.

 

Quitte à en choisir un, un seul, autant aller chez l’un des plus célèbre : Mondavi.

Robert a définitivement refermé le flacon en 2008 à l’âge de 95 ans prouvant ainsi que le vin sait faire vieillir les vignerons…et les businessmen!

Ce fils d’immigré Italien a bâti une « succes story » en Californie et fût le leader de la profession en développant techniques innovantes et stratégies de marketing efficaces. Si les vins de Californie ont une reconnaissance internationale, c’est en grande partie grâce à ce petit bonhomme volontaire et avisé.

 

« Opus One »  a le charme discret de la réussite. On aime ou on n’aime pas…L’accueil est professionnel, l’hôtesse s’enquiert rapidement de savoir si l’on souhaite déguster dans les salons ou sur la terrasse qui domine le vignoble.

 

L’élégant verre  de dégustation d’ «Opus One » est proposé à 40 $, ça calme très vite!

80 $ pour deux, nous avons préféré les investir dans un quotidien plus raisonnable…L’hôtesse a compris notre choix et a regretté de ne pas  pouvoir nous autoriser la terrasse « upstairs »car seuls les visiteurs qui «dégustent» peuvent admirer le vignoble du haut.

 

Cette charmante jeune femme était franchement désolée de ne pouvoir nous faciliter l’accès, et quand au fil de la conversation je parvins à lui glisser que j’avais rencontré « Robert » à « Vinexpo Bordeaux », il y a de cela pas mal de temps, elle se ravisa et nous offrit le sésame qui mène à la terrasse…Je n’ai pas « poussé le bouchon » jusqu’à aller dire que j’avais trinqué avec feu Robert mais c’est tout comme!!

 

Le Domaine Mondavi ne semble rien laisser au hasard, tout est « nickel », impeccablement aseptisé, probablement trop…Un supplément d’âme, c’est cela qui manque dans cette modernité.

L’âme du vigneron nous l’avons rencontré dans la bucolique Sonoma : un détour avantageux au domaine Bartholomew au bon moment nous a permis de déguster de superbes vins.

 

Le bon moment ce fût de taper à la porte des chais le jour où le domaine honorait la gastronomie Gauloise : drapeau Français flottant au côté de la bannière étoilée et accueil particulier des Français (peu nombreux) à la salle de dégustation.

 

Depuis de longues années le domaine Bartholomew cultive la vigne en bio, les rendements sont faibles, les vins élégants.

Si le Chardonnay ne nous a pas totalement convaincu (le bois est trop présent, il faut attendre), par contre, ce sont les meilleurs Sauvignons que nous avons goutés en Californie ; le Zifandel est d’une grande finesse, la Syrah assez classique, le merlot est digne des meilleurs Bordeaux…

 

Avant de quitter la Sonoma nous avons fait l’arrêt  au « Cornerstone », ce grand enclos magique où des paysagistes avant-gardistes ont laissé libre cours à leur inspiration pour  créer un jardin de fantaisies inventives : un endroit paisible sous le soleil de Californie dévoilant un jardin extraordinaire.

 

Demain nous roulerons un peu plus vers le nord, nous entrerons en Oregon.

 



07/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi