Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Ethiopie 18, Axoum ou la chronique d'un royaume déchu.

 

Ethiopie 18, Axoum ou la chronique d’un royaume déchu.

 

 

 

 

 

 

 

« Je suis noire et pourtant belle…Ne prenez pas garde à mon teint basané : c’est le soleil qui m’a brûlée… »

 

 

 

 

Cantique des Cantiques. Attribué à la reine de Saba.

 

 

 

 

 

 

 

"J'ai vu le dynamisme et l'enthousiasme des gens qui  travaillent et l'engagement des investisseurs privés en Ethiopie …

 

Je suis vraiment ravie d'avoir vu des entreprises internationales de Chine et des Pays-Bas, fabriquant selon des normes internationales à des fins d'exportation"

 

 

 

 

Déclaration de Christine Lagarde, ex-ministre du gouvernement Sarkozy, actuelle présidente du FMI…Et possible princesse d’Abyssinie le temps de son séjour en Éthiopie à quelques jours du nouvel an.

 

 

 

« Les activités intégrées de formation, d'emploi et de fabrication à valeur ajoutée contribueront, espérons-le, à assurer une exportation durable »  a-t-elle poursuivi.

 

 

 

Mme Lagarde a également déclaré qu'il était important de savoir que le gouvernement de l'Ethiopie s'efforce de réaliser le deuxième plan de croissance et de transformation.

 

 

 

 

 

 

 

 

Trop court le séjour de la Présidente du Fonds Monétaire International !

 

Un petit tour et puis s’en va… Une économie qu’on dit florissante, un taux de croissance à deux chiffres, le plus dynamique du continent africain ! Mme Lagarde  n’aurait donc vu que ça en Éthiopie ?

 

 

Sans doute ignore-t-elle que le pays est en proie à des flambées de violences depuis maintenant deux ans, provoquées entre autres  par des accaparements de terres massifs, laissant alors de nombreux paysans sans ressource.

 

 

N’a-t-elle pas eu le temps de s’inquiéter des affrontements entre étudiants Amhara et Tigréens à l’université d’Adigrat le 11 décembre ? Bilan, cinq morts.

 

 

Le jour suivant, mardi 12 décembre, en région Oromo,  vingt  personnes ont été tuées par des militaires suite à une manifestation dénonçant les violences policières dans la ville de Chelengo (violences commises par la controversée Liyu Police, plusieurs fois incriminée par des organisations internationales comme Human Rights Watch).

 

 

 

 

Jeudi 14 décembre, 29 Oromos sont assassinés dans la région de Hawi Gudina par des ressortissants somaliens. (Somaliens éthiopiens de la province de Somali).

 

 

 En représailles, pas moins de 32 somaliens seront tués. Ces violences interviennent dans un contexte tendu, où les deux parties revendiquent le contrôle et l’accès aux ressources naturelles de cette région frontalière.

 

 

 

 

Espérons toutefois que Mme Lagarde ait pu accéder à son compte facebook, car la réponse du gouvernement éthiopien  à cette situation de crise a été de supprimer les accès aux réseaux sociaux.

 

 

Tous nos meilleurs vœux à madame  la Présidente du FMI pour la nouvelle année !

 

 

En route pour Axoum, nous ferons un bref arrêt à Adigrat, le climat est  calme, présence discrète des militaires.

 

 

Axoum et son royaume…Survivent ici les ruines du palais de la reine de Saba.

 

 

 

 

On veut bien croire à la légendaire beauté de  de cette reine  qui fit craquer le roi Salomon, tant les femmes sont belles dans cette province du Tigré !

 

 

 

 

 

La rue qui longe notre hôtel est bordée de petites échoppes  proposant le café traditionnel et, pur hasard, ou choix délibéré, les femmes qui sont en charge de la cérémonie du café sont toutes plus séduisantes les unes que les autres !

 

 

 

 

…Les traits fins, une certaine délicatesse dans la lenteur de leurs gestes, de beaux yeux, un regard fier presque hautain.

 

 

Le café, servi  de si belle manière,  est-il meilleur ? Sincèrement je le pense : je ne perds pas une miette de cette cérémonie, j’observe ces femmes avec  délice…, en tout bien tout honneur, elles ont l’âge de mes filles, j’ai l’âge d’être leur père.

 

 

Derrière le voile d‘encens  qui se consume, la coupelle de café noir est un vrai bonheur…Sans sucre, évidemment !

 

 

 

 

Dans la même rue, les petits cireurs de chaussures s’activent : Il ne leur faut pas louper les rares touristes, qui à cette époque de l’année, décident de s’attarder dans cette contrée relativement isolée de l’extrême nord du pays.

 

 

 

 

La légende fait d’Axoum la capitale du royaume de la reine de Saba dès le IVém/Vém siècle avant  notre ère.

 

 

Le royaume d’Axoum fut le berceau d’une des civilisations les plus influentes de l’histoire éthiopienne, mais les historiens savent peu de chose sur cet empire qui contrôla un gigantesque territoire s’étendant du Yémen au Soudan en s’appropriant le monopole du négoce sur la Mer Rouge.

 

 

À la cour d’Axoum on parle Grec ; les pièces de monnaie sont frappées des sigles païens comme la lune et le soleil ; Axoum étend sa domination jusqu’aux confins de l’Inde.

 

 

Sans que l’on connaisse vraiment les raisons, le royaume Axoumite va s’effondrer avec  l’avènement du Christianisme (IVém/Vém siècle).

 

 

 La lune et le soleil disparaissent  des piécettes et la croix s’impose.

 

 

Que reste-t-il de ce royaume déchu ?

 

 

Des centaines  de stèles, des obélisques dressés, des tombes profondément  creusées qui auraient abrité les puissants rois défunts.

 

 

 

 

 

 

 

Du bel ouvrage architectural dont on ignore encore beaucoup sur la technique employée.

 

 

 

 

Et puis les ruines du palais de la reine de Saba, symbole d’un redoutable pouvoir qui fait toujours aujourd’hui l’objet de recherches archéologiques importantes.

 

 

Près de 90% des sites autour et dans Axoum n’ont pas encore été fouillés !

 

 

La ville actuelle d’Axoum est agréable, les rues sont pavées, la poussière est moins présente, on peut y trouver matière  pour faire une halte au calme.

 

 

 

 

 

à proximité du champ des stèles, l’empereur Hailé Sélassié, Roi des Rois, décident en 1952 la construction d’une nouvelle cathédrale pour rappeler l’importance spirituelle d’Axoum.

 

 

Pourquoi pas ? Ses prédécesseurs avaient aussi voulu marquer leur époque !

 

 

Ainsi naquit Sainte Marie de Sion, une basilique moderne implantée sur le lieu de la probable première église d’Afrique détruite après la chute du royaume d’Axoum.

 

 

Interdite de visite aux femmes nous l’avons donc ignorée… Le bâtiment qui dénote pour le moins dans ce paysage de stèles dressées a été inauguré par  la reine Elisabeth II d’Angleterre en 1965…

 

 

 Sa Majesté est d’abord une reine avant d’être une femme… Sans doute.

 

 

 



26/12/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi