Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

South Africa 5, the Garden Route

South Africa 5,

 

The Garden Route,

 

Très populaire aux yeux des Sud-Africains et des tours opérateurs, la Route  des Jardins s’allonge le long de la côte sud de Jeffrey Bay à Mossel Bay.

 C’est la route Nationale 2 qui sert de fil conducteur à la découverte d’une région « Méditerranéenne » dominée par les massifs de l’Outenika et du Tsitsikama.

 

 La route des jardins s’articule autour de nombreuses plages sauvages, souvent ignorées car l’accès se mérite.

De baies ventrues en plages chahutées par de vagues puissantes, le promeneur aura tout le loisir de trouver la crique oubliée ou le lagon paisible pour savourer le grand bleu du ciel.

 

Mais par endroit, la « Garden Route »,  n’échappe pas à la voracité des promoteurs : un développement anarchique de complexes immobiliers a vu le jour dans quelques sites balnéaires, métamorphosant de modestes villes côtières en centres de villégiatures garnis de fast food, de magasins de souvenirs et de maisons individuelles vendues sur le principe du « time share ».   

 

Dans  ces nouveaux eldorados destinés à séduire une clientèle blanche, on est loin de l’élégance naturelle qu’offre la route des jardins aux bas côtés fleuris lorsqu’elle serpente le long des kilomètres de dunes.

 

Certains sites sont remarquables par leur beauté brutale; l’océan découpe avec violence les falaises fouettées par de hautes vagues ; alors quelques fortunés bénéficient du spectacle sans cesse changeant du va et vient des marées…

C’est le cas de Knysna, où de somptueuses villas se sont accrochées sur la roche, les demeures sont vastes, électrifiées et solidement défendues…

 

La « Garden Route » nous a paru très blanche…les Noirs sont pompistes, serveurs, placeurs de parking… les blancs (…souvent « blondes ») lézardent en terrasse…ça en devient dérangeant!

 

Plusieurs sites classés agrémentent en chapelet le littoral.

 Certainement incontournable est la péninsule de Robberg à Plettenberg : des sentiers aménagés parcourent cette figure de proue qui déchirent l’océan Indien sur 9 km de promontoires dominant des eaux turquoises…

C’est ici qu’on assiste aux ballets des phoques et des otaries…durant la saison hivernale les baleines et les dauphins prennent le relais et s’attardent le long des eaux en furie de « Robberg peninsula »avant de rejoindre les mers froides du sud.

 

La côte est splendide…parfois on imagine mal être en Afrique tant l’occidentalisation des stations est évidente…la prédominance du blanc est permanente…les noirs font les services, ils portent l’uniforme des agences de sécurité et surveillent les villas des maîtres blancs…

 

Blanc comme le sable semble être la couleur naturelle  de la « Garden Route » !

 

 



11/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi