Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Pérou 13, Le Machu Picchu, citadelle secrète des Incas??

Pérou 13, Machu Picchu, citadelle secrète des Incas ??

 

 

Le site fascine.

 

 

Et pourtant… De l’avoir vu tant de fois affiché partout au Pérou, on pourrait presque redouter de n’éprouver qu’une sensation de « déjà vu »…

 

 

Cinq heures du matin, nos lampes frontales éclairent  les rives du bouillonnant  rio Urubamba, nous passons le pont et attaquons la redoutable montée en escaliers qui  troue une jungle épaisse.

 

 

Nous entamons l’escalade sous une pluie tropicale, on se libérera rapidement des ponchos, la pluie laissera la place à une brume s’élevant de la vallée.

 

 

 

 

Après avoir mouillé le maillot sur ce sévère dénivelé  qui  mène vers le « mythe »,  arrivé là-haut, à 2500 mètres d’altitude, la vision du joyau qui n’apparait qu’au dernier moment,  amplifie l’impression de magie :

 

comme une vision irréelle, comme un paysage de cinéma en 3 D, le Machu Picchu  émerge des nuages.

 

 

 Le voyageur, souffle court, découvre la citadelle plantée sur une crête étroite, appuyée sur un pic profilé en pain de sucre. Après l’avoir vue tant de fois sur papier glacé, la cité continue toujours d’hypnotiser…

 

 

 

La « ville perdue » des Incas  alimente encore aujourd'hui les  hypothèses les  plus étranges : Les chercheurs datent la construction de la ville vers l'an 1400, cette ville « secrète » aurait été abandonnée par les incas pour des raisons qu’on ignore.

 

Mais d’autres chercheurs pensent que ces impressionnantes ruines, « découvertes » en 1911,  seraient même antérieures aux Incas et que les incas auraient construit leur ville sur les fondations plus anciennes d'une ville bâtit par une civilisation inconnue.

 

 

De quoi nourrir tous les phantasmes, même les  plus fous !

 

 

On sait aujourd’hui, que des  paysans  andins avaient connaissance de la ville cachée, bien avant que l’explorateur  américain Hiram Bingham dévoila au reste du monde l’existence de la cité Inca.

 

 

 La forteresse s'étend entre 2 sommets, le Machu Picchu, vieux pic, encerclé par une gorge très profonde au fond de laquelle gronde le rio Urubamba et le Huayna Picchu, jeune pic que gravissent des marches taillées dans la pierre. La forteresse couvre environ 13 km2 sur des terrasses construites autour d'une place centrale et reliées par de nombreux escaliers.

 

 

 

Cette cité inca est une des plus spectaculaires cités perdues de la planète. D’autres  sites plus grands que le Machu Picchu  ont récemment été mis à jour, ils sont progressivement  ouverts au public.

 

 

 

On reste stupéfait par la perfection du travail des bâtisseurs de Machu Picchu : les pierres s'ajustent si bien qu'on a l'impression qu'elles ont été « fondues », puis « moulées » avant d'être emboîtées les unes dans les autres...

 

 

 

 

 

 

 

Le Machu Picchu, véritable poule aux œufs d’or  du tourisme péruvien, attire chaque année des centaines de milliers de touristes…Les  prix  inflationnistes d’accès au site (train, bus, entrée…), pour ne pas dire décourageants, n’entament en rien  la splendeur de la citée sacrée longtemps enfouie sous la jungle amazonienne.

 

 

Le plus célèbre panorama du Pérou, et peut être même de toute l’Amérique, ensorcelle le regard et demeure  une inoubliable visite…

 

 

 En arrivant tôt le matin, une fois en haut, on peut prendre son temps, s’égarer sur les sentiers des Incas, observer les brumes étranges qui montent de la vallée, entendre le silence qui enveloppe ce royaume disparu….

 

 

Le mystère demeure entier, une grande majorité des Incas eux-mêmes aurait  ignoré l’existence du Machu Picchu !

 

 isla del sol et Perou Bolivie 1083.JPG

 

 



29/04/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi