Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Oregon 2, Portland ville ouverte,ville verte...

Oregon 2,

 

Portland ville ouverte, ville verte…

 

On l’a dit en avance de dix ans sur son temps et sur le reste des villes du monde.

 

En Oregon on a la fibre du durable et ce n’est pas une mode : la conscience écologiste est bien encrée dans cet état « nature » qui fait de Portland, sans aucun doute, la capitale verte des USA.

 

Première ville à adopter une loi sur le recyclable, véritable laboratoire du développement « sustainable », Portland aurait pu rester une utopie en chantier, mais les observateurs du développement « vert » citent la ville de l’Oregon comme le « Modèle » que devraient suivre les concentrations urbanistiques du futur.

 

Et ça marche !

 

La fibre environnementale de Portland ne suffit pas à expliquer l’état d’esprit de ses habitants; l’activisme social et culturel est la sève qui coule sur les bords de la « Columbia river ». Les programmes sociaux sont importants, les « homeless » ne s’y trompent pas, ils sont très nombreux dans la ville qui offre des foyers  pour les « sans abri ».

 

Le soutien communautaire est permanent (nourriture,vêtements, dortoirs…), l’esprit de la ville est progressiste, mais doit cependant faire face aux réalités qui la rattrapent : certains « activistes » auraient été fortement invité à faire « pédale douce » dans la capitale du vélo, les nouveaux clochards du XXI éme siècle devenant trop voyants aux yeux des politiques de la cité.

 

Portland est sans conteste une ville libérale et tolérante où il fait bon vivre… C’est peut être plus facile pour cette ville très « blanche » qui n’est donc pas confrontée à la mixité raciale…

 

C’est à Portland que le futur Président Obama rassembla plus ce 40 000 personnes lors de son meeting de campagne; Dans une Amérique peu politisée, autant dire qu’il s’agit pour le moins d’un fait marquant.

 

Portland nous a livré un ciel gris et un fond de rivière maussade sans pour autant ternir le plaisir que nous avons eu à découvrir son âme; Les nombreux ponts qui enjambent la Willamette s’unissant à la Columbia donnent à la ville un gout d’acier industriel qui se marie aisément à l’innovation des nouvelles architectures futuristes.

 

Stands de rue affichant les cuisines du monde entier, micro brasseries distribuant d’excellentes bières, concerts hard rock, pistes cyclables, clodos en vadrouille et « abimés du cœur » venus terminer leur parcours dans  cette ville audacieuse, Portland a quelque chose de différent…

 

Nous n’avons fait qu’une courte halte (deux jours), ce n’est pas suffisant, nous en avons vu  seulement les contours mais nous avons aimé !

 

Demain nous roulerons sur Seattle, la grande sœur de Portland.

 

 



11/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi