Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

NZ 5, les eaux limpides de l'Abel Tasman National Park

NZ 5, Ile du Sud 

  

« HOMME LIBRE,  TOUJOURS TU CHERIRAS LA MER » 

Charles Beaudelaire  

  

Les eaux limpides de l’Abel Tasman National Park. 

 

La charmante localité de Nelson, amarrée dans la « Tasman Bay », est une petite ville où il fait bon vivre. Elle bénéficie d’un délicieux climat tempéré qui compte le plus grand nombre d’heures d’ensoleillement du pays.

 

Soleil, plages, collines verdoyantes, vignobles et art de vivre, les épices de la recette du bonheur sont ici rassemblés pour aimanter une population aisée.

 

D’une architecture Victorienne du centre ville aux vieux commerces qui ont pris un côté « Far west » dans les rues adjacentes, Nelson a su conserver son gout pour la création.

 

Même si elle dut laisser filer à Wellington son festival de mode, la cité provinciale devenue sans doute trop  étriquée pour ce genre de manifestation, aura  maintenu ses vitrines de créateurs travaillant entre autres la laine mohair.

 

Le samedi, c’est jour de marché à Nelson : les producteurs locaux étalent légumes, miel, confitures, vins, pains gourmands, vêtements et objets d’art…

 

Plus surprenant pour le visiteur Français, c’est la rencontre  avec les producteurs d’huile d’olive. Nous n’imaginions pas que sous ces latitudes, l’arbre biblique  puisse donner ses fruits : nous avons été aisément convaincus par la qualité de l’huile et la variété des races d’olives.

 

Pas de miracle non plus pour les prix, la qualité a un cout, en moyenne 20 Dollars le litre pour un début de gamme et le flacon « Premium » de 75 cl à 29 Dollars (19 Euros environ)…

 

« …ah ! Vous êtes Français ! » Nous déclare enthousiaste, la boulangère qui nous vend du pain lourd et dense, un pain qui doit ressembler au pain des pionniers du siècle passé…  « Il faut aller voir Philippe au coin de la place, …la meilleure boucherie de Nelson…»

 

Philippe vient de Gap, il a marié une « kiwi » en France, et c’est lui qui a souhaité venir s’installer dans l’ile du sud avant que leurs deux enfants ne grandissent trop vite en Provence.

Pas de regret pour ce boucher qui vend du Roquefort « Papillon » à 120 Dollars le kg…le transport aussi a un cout!

Les viandes respirent la qualité, Philippe a remis à l’affiche un « porc fermier », le cochon a longtemps été considéré comme un produit de luxe nous explique-t-il, sa vente est en progression mais loin derrière le bœuf et l’agneau bien sur!

 

Les viandes sont de grande qualité et les prix très bas : de l’ordre de  20 Dollars le magnifique faux- filet de bœuf… Quant à l’agneau, les promotions sont permanentes.

 

 Nelson draine toute l’année les touristes ; idéalement située à quelques encablures des Marlborough Sounds, la ville se trouve également sur la route qui mène au parc National : Abel Tasman National Park.

 

Si beaucoup ont oublié l’explorateur Tasman, venu du pays Batave échouer son bateau en la sainte année 1642, dans la baie qui depuis porte son nom, par contre tout le monde connait l’ « Abel Tasman National Park ».

 

Le plus petit parc National mais sans doute le plus visité.

 

Le parc couvre l’extrémité nord de l’ile, une région où le bush a envahit les collines calcaires qui dominent les  eaux transparentes d’une mer calme et paradisiaque : c’est le domaine des kayakistes et des randonneurs.

 

Le « coast track » ne présente pas de difficulté, c’est l’un des plus beaux du pays dit-on…

 

J’en doute, car les deux iles comptent d’innombrables sentiers pour marcheurs tous plus beaux les uns que les autres.

 

L’ «  Abel Tasman Coast Track » s’apparente à notre sentier des douaniers en Bretagne ; Il suit les méandres de la côte.

Le bush dévoile au détour d’une courbe, à l’extrémité d’un sentier, des criques de sable blond, des ilots de végétation primaire et des baies aux eaux turquoises sur les quelles les kayaks semblent en suspension.

 

Le spectacle est sans fin, la nature préservée, les sentiers parfaitement aménagés, les plages sont propres, les eaux limpides…

 

Nous avons cheminé 25km sur ce sentier, sans jamais nous lasser de ce panorama…

Quel beau pays !

 

 



09/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi