Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

NZ 12, "Les Monts Brumeux de la terre du Milieu" (Routeburn Track)

NZ 12,

 

« Les Monts Brumeux de la Terre du Milieu »

 

« Ils sont passés comme la pluie sur les montagnes, comme un vent dans les prairies. Les jours sont descendus à l’ouest derrière les collines, dans l’ombre. Comment en est-on arrivé là ? »

 

Le seigneur des anneaux, Tolkien : les deux tours, Theoden.

 

Wakatipu : le lac le plus long de Nouvelle Zélande.

 

En roulant vers Glenorchy, la route longe le lac emmuré sur son flanc Sud-est par les  Alpes enneigées.

Les « Remarkables », sommets prestigieux, ont donné ses lettres de noblesse à un des plus beaux lacs de l’ile du sud.

 

Quand les montagnes s’écartent, de vastes pâturages s’ancrent au rivage du lac : de grandes fermes occupent le terrain ; on utilise le cheval, le "quad" et les border collies  pour rassembler les troupeaux.

 

Le matin, emprisonné par les brumes, le lac dévoile dans une faible lueur un décor dantesque presque inquiétant.

 

Le village de Glenorchy s’enroule dans une anse du lac au nord ; à l’entrée un panneau prétend qu’ici s’ouvrent les « portes du paradis »…

 

Peter Jackson, réalisateur de l’adaptation libre du « Seigneur des annaux », a choisi ces terres isolées et baignées de marécages tourbeux pour  planter la tour d’Isangard  dans cette ambiance sauvage.

Les toutes puissantes montagnes semblent toujours veiller sur la forteresse de la terre du Milieu.

 

Plus reculé encore, en face de Glenorchy, somnole  une auberge solitaire au bout du monde : nous sommes à Kinloch pour y passer la nuit, au bord du lac, qui ne parvient pas à se débarrasser d’encombrants nuages gris.

 

Ici, le temps semble s’être arrêté.  Kinloch suspend, immobile, des paysages immuables que seules les saisons métamorphosent subtilement.

 

L’Anglais qui gère le lodge  voit passer les randonneurs de la « Routeburntrack ». Il est relié au service météo du DOC*(1) et nous assure du grand beau temps pour demain.

 

Inutile d'envisager de faire ses courses dans ce "trou du cul" de l’hémisphère sud, l'unique course possible est la "Routeburntrack".

Les imprévoyants voyageurs arrivant démunis de provision pourront délier leur bourse pour se restaurer à l'auberge à prix d'enfer!

 

Nous sommes à quelques kilomètres de l’entrée du Mount Aspiring National Park, et nous partons pour une « day walk » de 9h sur les pentes de la « Routeburn » : C’est une montée régulière qui débute dans une magnifique forêt de hautes futées dominée par des hêtres de plus de trente mètres de haut.

Puis vient le bush qui à son tour s’effacera pour laisser la place à de superbes paysages alpestres où les rivières descendent en cascades des pentes abruptes du Mc Kenzie.

 

Nous aurons notre casse-croute au bord du lac Harris à 1255m, un point de vue remarquable sur les vallées désertes baignées de soleil. Devant nous, c’est un décor de cinémascope à perte de vue aux portes du Fjordland National Park.

 

La descente s’effectue sur des sentiers bien balisés et parfaitement entretenus par les forestiers du DOC*(1).

 

De retour à Glenorchy, nous ferons une visite le lendemain dans une insolite échoppe qui vend des  fourrures d’opossums.

 

Les « possums » comme les appellent les kiwis, sont inévitables sur les deux iles : on les observe en grand nombre, la plus part aplatis sur les routes victimes de leur égarement nocturne sous les pneus des voitures.

 

Le « possum » est un véritable fléau pour la faune native de l’archipel. Ils seraient 70 millions et ne connaissent pas de prédateurs sauf les roues des véhicules qui les transforment en carpettes…Deux millions seraient ainsi victimes chaque année des traversées nocturnes hasardeuses sur le bitume.

 

Insuffisant estime le ministère de l’environnement qui cherche des solutions efficaces pour détruire ces « nuisibles »…

 

Le « possum » bouffent les arbres, détruit les œufs des très rares et protégés kiwis (oiseau adulé du pays) et prolifère mieux que les lapins!

On accuse également le petit marsupial de transmettre la tuberculose bovine.

 

Il a pourtant une belle fourrure douce au toucher l'opossum…

 

Au pays de la Terre du Milieu, il ne fait pas bon sortir le soir quand on est un possum! *(2)

 

*(1) voir NZ 8

 

 *(2) voir article de presse en complément : "le possum"



27/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi