Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

NZ 11, Queenstown, la ville de l'aventure...

NZ 11,

 

« Il y a plus de philosophie dans une bouteille de vin que dans tous les livres »

 

 Louis Pasteur.

 

Queenstown, la ville de l’aventure….

 

 

On dirait Annecy.

Pelouses vertes tondues tel un gazon de golf. Jardins fleuris. Bancs de bois brut autour du lac Wakatipu au pied des Alpes.

Forêts de conifères qui blanchissent en hiver.

 

Le vent d’automne fait danser les feuilles brunes orangées tombées dans les allées du parc qui bordent le lac.

 

Comme dans la ville de Savoie, Queenstown a aussi son port de plaisance, ses commerces de luxe, ses boites branchées, ses clubs de Jazz et ses bars à vin…

 

Le vin ici, c’est incontournable…

 

D’une réputation encore discrète dans la sphère de Bacchus, le vignoble du « Central Otago » n’est qu’à quelques encablures de la ville : sur les pentes de la Gibbston valley, murissent sous la teinte cuivrée de la vigne, les grappes d’un excellent pinot noir qui depuis quelques temps inquiètent les Bourguignons! 

 

Les « bâtards du pinot noir » comme on les plaisante en Bourgogne, relèvent la tête dans l’archipel du bout du monde : de jolis flacons nés dans le Central Otago parcourent la « planète vins » à prix compétitifs, et depuis quelques années, des crus complexes rivalisent avec les grands Bourgogne…

 

Nous avons poussé la porte du magnifique chai du Domaine Peregrine:

 

Planté dans une vallée forgée par les torrents fougueux, comme une réponse à un environnement brut, l’architecture futuriste du chai allie le béton, le verre et l’acier à l’instar des nouvelles gares tgv...

 

Sur les coteaux, la roche enracine dans la souffrance des parcelles de pinot noir que l’on vendange à la main.

 

À « Peregrine » on conduit la vigne dans le durable, elle est faite pour prendre l’âge et offrir la qualité plutôt que la quantité.

 

Sous l’œil perçant des faucons pèlerins (Peregrin falcon) qui planent haut sur le vignoble, les « winemakers » apprennent vite et bien…

 

Ils ont compris que sur leurs parcelles d’exception, « copier » le grand frère de Bourgogne serait une erreur ; Bientôt la Gibbston valley aura la réputation des "Grands" car le terroir offre l’élégance des vins distingués qui marient finesse et puissance. 

 

Du début de gamme au flacon des grands jours, tout est bien fait! À partir de 20 dollars NZ on met le nez dans une cuvée  agréable qui déjà surprend ; Certaines micro-cuvées sont taillées pour la garde, on devine le vin précieux, rare…  Du grand vin c’est certain !…Prix d’exception également!

 

Queenstown s’entourent de petites bourgades de charme : une route scénique mène à Cardrona, modeste station de montagne où l’on a jalousement entretenu les maisons de bois du  début du siècle passé.

 

Plus récent, moins historique, c’est la collection de soutien-gorge qu’affiche un éleveur de moutons sur sa clôture en bordure de route…marrant et coloré, du textile synthétique au pays de la laine !

 

Tout près de Cardrona, au bord des rivières qui aimantèrent les chercheurs d’or, se niche l'attrayante Arrowton qui connut sa ruée vers l’or dans les années 1860…Le hameau conserve les cabanes de pierres construites par les orpailleurs Chinois.

 

L’automne gratifie Arrowton de flamboyantes couleurs aux forêts qui ceinturent le bourg. En  ce dimanche, le village fait la fête en invitant le chaland à la découverte de bières des brasseries locales.

 

Un détour par Cromwell, au fond des gorges de kawaru, rappelle que la région produit aussi de nombreux fruits dans cette zone de vallées de l’Otago.

 

Il ne se passe pas grand-chose à Cromwell qui dort au près d’un lac où quelque kayaks glissent sans bruit sur l’étendue cristalline de l’eau…

 

Le dimanche les familles se rassemblent autour du terrain de rugby en profitant des belles journées encore chaudes de ce mois d’avril finissant.

 

C’est une route spectaculaire qui nous ramène vers Queenstown ; Elle se hisse sur les hauteurs de la Crown Range qui domine la ville.

 

Le col qui unit les deux vallées est un terrain d’entrainement pour les cyclistes locaux : quelques redoutables portions à 17% éprouvent les meilleurs grimpeurs du cru ; Un coureur Australien rencontré en haut du « pass » et venu tester le profil accidenté de l’Otago, nous confiera que la beauté du paysage ne suffit pas à faire oublier la difficulté!

 

A Queenstown, le dimanche est paisible ; Pendant que les coquets pavillons s’endorment dans la verdure des pentes du lac, le cœur de la cité, pour une jeunesse cosmopolite, fait marcher tard dans la nuit ses pompes à bière.

 

Queenstown s’affiche comme la capitale mondiale de l’aventure, rien que ça!

 

C’est vrai qu’une large palette de sports extrêmes peut satisfaire le plus exigeant des « aventuriers » modernes : du parachute ascensionnel au jet-ski en passant par le rafting, les agences sont nombreuses à vendre le frisson…

 

Mais la popularité de la ville, qui draine une jeunesse venue du monde entier, c’est sans aucun doute le saut à l’élastique qui vit le jour dans les années 80 : deux « kiwis » inventèrent le « bungy jump », un plongeon de 43 mètres à partir d’un vieux pont enjambant les gorges de  Kawarau.

 

Si le « Kawarau bridge »  a toujours autant de succès,  le « top » demeure quand même le grand plongeon au-dessus de la ville à partir d’une cabine téléphérique placée à 150mètres de hauteur !

 

Plus calme, plus relaxant, ce sont les parcours « no kill » de la pêche à la mouche dans les magnifiques rivières de la région. Les amateurs de chasse ne sont pas en reste, des programmes de traque aux gros gibiers sont proposés dans les forêts environnantes.

 

Randonnées, vtt et ski complètent les propositions de la ville d’aventures…

 

On dirait Annecy…le « troisième âge » en moins !... nous dit, goguenard, un jeune Stéphanois flânant au bord du lac…

 

C’est effectivement une singularité dominante de la ville, une population jeune venue du monde entier semble s’être donnée rendez vous sur les bords du Wakatipu! 

 

 

 

 

 

 

 

 



27/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi