Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

les Grands Parcs Nationaux 5, Mesa Verde

Les Grands Parcs Nationaux 5, « Mesa Verde ».

 

À l’est de la ville ce Cortez, Colorado.

 

« Mesa Verde », la table verte, un haut plateau chargé de mystères : la mesa domine une plaine aride tachetée d’une végétation rabougrie mais assez tenace pour aller chercher l’eau dans les entrailles de la roche.

 

Personne ne sait vraiment ce qui s’est passé vers les années 1300 lorsque les Indiens Pueblos quittèrent définitivement l’extraordinaire site de canyons accidentés dans lequel, habilement ils bâtirent des villages.

 

L’hypothèse la plus probable, émise par les chercheurs, serait liée à une longue période de sécheresse, tarissant les sources une à une et rendant la culture du maïs impossible.

 

Pendant plus de sept cents ans les Pueblos occupèrent les excavations de la roche, édifièrent des villages sur des promontoires à flanc de falaise et développèrent harmonieusement une société tribale en lien avec la « Mère Terre »…

 

 Lorsque la pluie se fut rare, obligeant les Indiens Pueblos à migrer vers le Rio Grande (Nouveau Mexique actuel) et pour certains d’entre eux vers l’Arizona, ils abandonnèrent les villages pour ne plus jamais y retourner.

 

Derrière elle, la communauté Pueblo laisse un important héritage culturel aujourd’hui préservé par la création du Parc National de Mesa Verde : c’est le seul parc des USA à mettre l’accent sur les « Native »  qui, bien avant l’arrivée des Blancs, peuplaient ces régions éloignées de la vieille Europe.

 

Les « rangers » encadrant les visites des villages sont tous« Blancs »…Pas un seul descendant des Pueblos, qui sont pourtant nombreux en Arizona et Colorado, n’officie en tant que « ranger ».

 

J’ai posé la question pour tenter d’obtenir une réponse à cette bizarrerie, arguant comme exemple la communauté Maori de Nouvelle Zélande qui est très présente sur les sites historiques…

À chaque fois la réponse fut embarrassée : « on regrette cette situation » me dit l’un, « il faut des diplômes » me répondit un autre, ou encore « ils ne semblent pas intéressés... »

 

Les Pueblos de Santa Fe auraient ils souhaité sanctuariser ces falaises de grès hautes de plus de 2000 mètres et ainsi en limiter l’accès?

Auraient-ils voulu obtenir la gestion du parc ?

Ces interrogations demeurent pour l’instant sans réponse…

 

L’UNESCO classera le site de Mesa Verde patrimoine mondial en 1978.

 

Comme nous le découvrirons par la suite, des puissantes communautés Indiennes (Navajo) gèrent en totalité les sites touristiques qui se trouvent dans les limites des « réserves ».

 (Le terme « réserve » n’est pas heureux mais il n’en existe pas d’autre).

 

Mesa Verde reste cependant un des rares exemples où le « pays de l’oncle Sam » rend officiellement hommage aux Amérindiens, premiers conquérants des terres de l’Amérique.

 

Dans cet espace hors du temps, le matin, les biches et les cerfs gambadent dans le camping du plateau, un vrai moment de bonheur à l’heure du petit déjeuner!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



21/07/2013
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi