Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

la genèse d'un projet

C'est un long murissement, une idée qui suit son cours et qui peu à peu s'installe au cœur des occupations quotidiennes...

 

C'est d'abord un voyage en Afrique de l'Est, durant l'hiver 2010, à la découverte de la Tanzanie et du Kilimandjaro...

 

Une escapade qui nous conduira de la côte de l'océan Indien dans une vadrouille, du sud au nord,  à travers la région des grands lacs: le Tanganyika, le lac Victoria...les grands espaces, les couleurs, les senteurs, une certaine nonchalance...

 

C'est aussi le souvenir des années insouciantes de la décennie 70/80 sur les routes de l'Europe (pas très bien connue à l'époque!), du Moyen Orient (si peu fréquenté!) et de l'Inde (déjà à la mode!)...

 

 

Puis vient le moment où la contrainte du temps peut être écartée! avoir du temps à soi! certainement un grand luxe! se dire que désormais on peut s'affranchir du calendrier, prendre 13 mois de disponibilité comme va le faire Marie, et pour ma part faire le choix d'un départ à la retraite...

 

Une grande chance, certainement, dans mon cas d'avoir cette possibilité.

 

Partir en vadrouille, c'est peut être laisser derrière soi une partie de ses certitudes et sûrement aller vers de nouvelles découvertes...Avoir la chance de "marcher" sur les cartes des Atlas de son enfance...

 

Qui ne se souvient pas du planisphère affiché au mur de sa classe de l'école primaire?...

Couleur verte pour les plaines, de l'ocre au marron foncé pour les plateaux et les montagnes, en jaune les déserts, le bleu pour les océans...

 

Porteurs d'une étrange musique, qui n'a pas rêvé à l'évocation de ces noms exotiques comme Addis Abeba, Valparaiso, Oulan Bator, Tamanrasset ou Djakarta ?....

 

 Je garde en mémoire  ce vieux "Larousse" dont les seules pages en couleur étaient les cartes de géographie d'un monde inconnu et sûrement fascinant!

 

Aller voir le monde!... ou du moins porter un regard sur un bout de la planète, ne pas avoir de but précis en dehors de l'itinéraire élastique que l'on s'est fixé, donner de la veine au hasard, s'attarder là où nous ne le pensions pas, patienter au bord de la route pour un bus qui ne vient pas, être quelque part parmi les 7 milliards d'êtres humains, regarder, observer...ne pas conclure trop vite et laisser une place au questionnement.

 

l'aventure en somme! une année partagée de joie et d'émotions que nous espérons...

 

On verra!

 



26/02/2012
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi