Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Grands Parcs Nationaux 6, Canyon de Chelly

Grands Parcs Nationaux 6,

 

Petrified forest, painted desert et le Canyon de Chelly…

 

J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence.

 

Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince.

 

L’enfilade des vieux poteaux de bois suspendant les lignes électriques marque son tracé…

 

Si aujourd’hui la Route 66 disparait sous les buissons épars d’une « pampa » aride, souvent violentées de terribles orages, la mémoire de « Mother Road » comme la nomma Steinbeck dans « les raisins de la colère », est encore bien présente dans les esprits vagabonds.

 

Une carcasse de voiture, posée là, oubliée, mangée par les années, rappelle le parcours des migrants vers l’Ouest durant la Grande Dépression ; Nous  sommes au Nord-est de l’Arizona ; rubans goudronnés rectilignes crayonnant de noir le désert, rafales de vent roulant des touffes épineuses arrachées au sable…

 

L’Arizona : plus grand que le Royaume Uni, population équivalente à deux fois la Bretagne, Capitale Phoenix (1,5 millions)…En 1829 naissait Geronimo futur grand chef Apache.

 

Devant nous, le « Painted desert » : véritable toile de maitre, la nature a choisi une polychromie envoutante pour colorer la pierre dégradée des collines en chapelets chiffonnant un paysage lunaire.

 

Les vallées sont jonchées de troncs d’arbres fossilisés, le minéral a imprimé le bois, le végétal est devenu roche, la silice a pris des reflets irisés, le cobalt a donné le bleu et le vert, le chrome, le cuivre et le manganèse ont fourni le jaune, le rouge et le brun…

« Petrified forest » dévoile le moiré des anneaux de croissance des araucarias qu’on dirait coupés à la tronçonneuse : magie des couleurs de la pierre, alchimie des contrastes étincelants!

 

Ce gisement était connu des Indiens qui faisaient confiance à la dureté de la roche pour fabriquer armes et outils.

 

L’ouest Américain regorge de gorges, foisonne de fougueux torrents au nord et d’oueds asséchés au sud.

De l’Arizona à l’Utah, le Grand Ouest défile des canyons de crevasses en abîmes et s’enivre de déserts envahis du néant…

 

L’Ouest Américain : ici, le vertige des Grands Espaces!

 

Parmi l’aristocratie des théâtres naturels, il y en a de plus discrets.

Éloignées des faveurs des agences touristiques, certaines merveilles demeurent presque confidentielles : il en est ainsi du « Canyon De Chelly » qui sur 40 km, s’éventre en « Y », percé par deux arroyos taraudant obstinément le grès depuis des millénaires.

Le « Canyon De Chelly » n’appartient pas au « National Parks ». Ses hautes falaises de 300 mètres sanctuarisent la terre sableuse nourrie du sang des 115 Navajos réfugiés dans une grotte, protection illusoire, et massacrés par la troupe espagnole au nom de la Sainte Église Catholique en l’an de grâce 1805.

 

Depuis ce jour funeste, où guerriers, femmes et enfants  Navajos périrent, l’endroit est connu sous le nom de « Massacre Cave ».

 

Le « Canyon De Chelly », propriété officielle des Navajos, est vivant…

Les Navajos continuent de labourer la terre du large couloir hérissé de flèches rocheuses semblant se consumer au soleil.

La communauté Indienne fait pousser le maïs, les tomates, les piments, les courges…Leurs chevaux pâturent en liberté.

Quand les premiers froids surviennent et que la neige s’annonce, les familles Navajos désertent un temps leur cabanes de bois pour remonter sur les terrasses dominant  le canyon.

Au printemps, le fond du canyon reverdit, alors les Navajos redescendent aux bords des arroyos pour de nouvelles cultures.

 

La Nation Navajo « contrôle » plusieurs sites grandioses parmi les plus majestueux paysages  de l’Amérique du Nord ;

Nous passerons la nuit au camping Navajo, rustique mais peu encombré…

 

Demain nous continuerons la route de « l’Indian Reserve Navajo » pour « Monument Valley », du grand spectacle en perspective...

 

 

 

 



28/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi