Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Le Ranquet en Vadrouille...Carnet de route.

Bolivie 1, Isla del sol, une île bénie des Dieux!

Bolivie 1, Isla del sol, une île bénie des dieux !

 

On s’est décidé. Nous étions tout près…Un saut de bus aura  suffi, un passage frontière aisé et nous voilà en Bolivie pour quelques jours.

 

 

 

La Bolivie, deux fois la France, pays enclavé, disputant depuis de nombreuses années un accès à la mer que leur refusent les Chiliens…

 

La Bolivie, un pays pauvre, très pauvre… Un sous-sol  riche, très riche, un des plus riches du continent Américain…

 

 

 

Première halte  sur les rives du Titicaca à… Copacabana !

 

 Un nom qui fait rêver, un parfum de rhum sous des fragrances de palmiers, une plage de carte postale, une destination farniente…

 

Copacabana, la Bolivienne, n’a rien de sa grande sœur Brésilienne, mais on peut s’y plaire en sirotant un pisco sour avant  d’embarquer pour les îles.

 

La ville est connue pour sa vierge noire…

 

En 1754, lors d’un naufrage au large du Brésil, elle aurait protégé  un moine aventurier, natif des bords du lac. Le Bénédictin  échoua sur  une immense plage  près de Rio.

 

 

Sain et sauf,  sur sa nouvelle terre d’accueil, il fit construire une chapelle pour remercier la vierge et donna au lieu le nom de son village natal, Copacabana.

 

 

Plusieurs embarcations au mouillage : la plupart partent  fendre les eaux  du lac à destination de  « Isla del sol »,  une île bénie des Dieux !

 

 

 

Une heure et demie de traversée et nous abordons une terre  montagneuse, sol caillouteux, pentes pelées mais oasis de verdure nichés dans la falaise…

 

 

Au loin, comme flottant au-dessus Titicaca, les monts enneigés de la Cordillera Real.

 

 

 Dans la baie minuscule de Yumani, à l’ombre d’eucalyptus géants, quelques ânes attendent leur fardeau pour monter  vers le haut du bourg.

 

L’île se mérite : Un sentier des Incas ardu et  des volées successives  d’escaliers aux  marches irrégulières, conduisent sur les hauteurs de l’île du soleil.

 

 Paysages à couper le souffle, ascension  à perdre son souffle !

 

 

 

 

Marie est restée  à l’embarcadère au près des sacs tandis que  j’arpente les hauteurs  du village pour trouver une chambre à louer : Jeannette, une îlienne pure souche, deux longues nattes tombant sur de solides épaules, chapeau bolivien vissé sur la tête, me propose una habitacion con terrassa avec, me vante-t-elle, une vue imprenable sur le lac, les montagnes et un lever de soleil garanti !

 

 

Je lui fais remarquer qu’un paquet de fils électriques alimentant la pension, barre la vue et que la photo souvenir en pâtira… Une réduction me semble nécessaire ou alors il serait souhaitable de déplacer le poteau électrique !

 

Jeannette, perplexe au départ, s’éclaire d’un sourire dévoilant des dents pastillées de jaquettes en or, me dit aimer los frances et me consent une ristourne pour trois nuits !

 

 

Pour les fils électriques, elle verra plus tard, Jeannette a suffisamment de soucis avec l’alimentation en agua caliente…

 

 

 

Pour charrier nos sacs en haut du village, nous embaucherons un îlien trapu, rompu à l’escalade des  redoutables escaliers qui culminent à 4000m.

 

Nous pourrions être en Sardaigne, peut-être dans l’Adriatique…

 

Le regard se perd dans le bleu du lac, pureté des couleurs  qui  semble atténuer la dureté de la roche et la rusticité des habitations.

 

 

Deux mille habitants sur l’île répartis en plusieurs communautés, absence de voiture, des ânes, des moutons et quelques lamas…Aucun poste de police,  pourquoi faire ?  me dit Jeannette, ici tout le monde se connait !

 

 

Un peu moins de 10 km de long pour  4 à 5 km de large, Isla del sol est un somptueux paradis pour marcheurs : le tour de l’île par le sentier des crêtes  tracé par les incas, est annoncé pour 14km…

 

en fait, en passant par les nombreuses baies, la ballade totalise un peu plus de 20 km de paysages splendides !

 

 

 

 

Le sentier est assez facile, mais prudence, prévoir de l’eau et bien inscrire dans sa tête que l’on chemine autour des 4000 mètres !

 

 

Panoramas imprenables sur le Titicaca, couchers de soleil  toujours changeants,  ruines Incas dans un décor de cinéma, près du continent mais isolée du monde, Isla del sol est un véritable joyau !

 

 

 Les Incas avaient trouvé ici une forme de paradis…

 

 

À l’extrémité nord de l’île, ils dressèrent la Roca Sagrada, cette roche sacrée qui  fut le point d’origine de la civilisation Inca.

 

Le développement du tourisme est assez récent sur l’île, une quinzaine d’années pas plus.

Très peu de visiteurs à cette époque de l’année, c’est du grand calme !

 

Vraisemblablement une des îles les plus majestueuses que nous avons visitées !

 

 

 



10/04/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi